Author Archive meds2018

Bymeds2018

Note contributive du MEDS sur le CPI 13ème session 2017

A – Justification de la note contributive :

Le MEDS, majoritairement constitué d’entreprises de type PME/TPE, a jugé nécessaire d’apporter sa contribution au document de synthèse déjà élaboré par le groupe MEFP/MPIPDTE/SECTEUR PRIVE, en partant des constats ci-dessous :

 A1 – Les points déjà soulevés à l’occasion des différentes rencontres entre l’Etat et le Secteur privé et qui ont ensuite donné lieu à des solutions proposées par le gouvernement, sont certes un acquis considérable pour le secteur privé, mais doivent aussi être complétés sur la base de la majorité des préoccupations du « secteur privé de masse », c’est- à-dire, les PME, TPE, et le Secteur informel (en voie vers la structuration) ;

A2 – La structuration actuelle du plan d’investissement (CPI) est beaucoup plus orientée vers les entreprises étrangères (IDE), au moment où le secteur privé local (national / communautaire) est fortement attendu dans le plan actuel de développement du Sénégal ;

 A3 – Les avantages et facilitées accordées aux investisseurs ne s’offrent pas souvent aux entreprises à faible capacité financière ;

 A4 – La contribution des PME, TPE, du Secteur informel et même de la Diaspora sénégalaise, au PIB du Sénégal pourrait être considérablement améliorée grâce à une meilleure articulation des investissements et de la politique d’incitation à l’investissement.

Bymeds2018

9ème Edition Forum Du 1er Emploi

Discours de Monsieur Habib SY Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction Publique, du Travail, de l’Emploi et des Organisations Professionnelles

  • Monsieur le Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle,
  • Monsieur le Ministre de la Jeunesse et des Sports
  • Monsieur le Président du MEDS,
  • Mesdames et messieurs les représentants du corps diplomatique,
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs et Chefs de services ;
  • Mesdames Messieurs les représentants du patronat,
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs d’entreprises ;
  • Mesdames et Messieurs,
  • Chers jeunes,

Read More

Bymeds2018

8ème Edition Forum Du 1er Emploi

Le but de l’Atelier Training

L’ atelier training préparatoire, qui est un événement organisé par le Mouvement des Entreprises du Sénégal  (MEDS), chaque année, à la même période, est devenu un moment fort dans la vie de la Nation.

Cette année il s’est tenu le 05 Novembre 2007 et il a vu la participation du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle et du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi. Il est devenu le plus grand rassemblement de jeunes de notre pays, à la recherche légitime d’une première expérience professionnelle.

La ressource humaine et l’efficacité dans l’organisation sociale sont devenues des éléments déterminants de la croissance économique.

En effet, à côté des moyens substantiels attribués à ce secteur, une réflexion approfondie est menée, ces derniers temps, pour mieux définir les filières de formation et améliorer les contenus des enseignements.
L’atelier training permet de mieux outiller les jeunes diplômés en quête d’une première expérience professionnelle en les initiant :

  • aux techniques de rédaction de CV
  • aux techniques de rédaction de lettre de motivation
  • Comment gérer le stress ?
  • Comment réussir un entretien d’embauche ?
  • Comment avoir confiance en soi ?
  • «Je suis offreur de service et non quémandeur d’un emploi».

Le Plaidoyer pour les Jeunes

L’atelier training préparatoire du Forum du 1e Emploi est un événement important pour le Mouvement des Entreprises du SENEGAL (MEDS) et pour la jeunesse sénégalaise toute entière.
Depuis huit (8) ans, le MEDS organise, chaque année, le Forum du 1e Emploi qui constitue la contribution du Mouvement dans la recherche de solutions au problème préoccupant du chômage.
En effet, le SENEGAL, comme tous les pays en développement, est confronté au problème du sous – emploi qui affecte la société et accentue la misère. Le chômage, notamment celui des jeunes, est aujourd’hui le plus grand défi avec lequel notre pays est confronté.
En dépit de tous les efforts de l’Etat, malgré le dynamisme de l’Economie Nationale, le niveau du chômage demeure élevé. Le fort taux de croissance économique de notre pays, depuis environ 10ans, ne permet pas encore de dégager assez de postes de travail pour recevoir tous les jeunes diplômés qui, chaque année, accèdent au marché de l’emploi. Cette situation est rendue complexe par la jeunesse de notre population et
par le manque de qualification de beaucoup de demandeurs d’emplois.
Pour y faire face, nous devons faire preuve d’imagination et de courage et être armé d’un puissant esprit de créativité. Nous devons identifier et repérer toutes les niches où gisent des emplois; nous devons opérer les ruptures utiles à tous les niveaux ; nous devons repenser notre environnement économique ; nous devons
reformater notre système d’enseignement et de formation.
En particulier, nous devons promouvoir le développement des PME/PMI qui constituent aujourd’hui les principaux vecteurs de développement et les principaux espaces de création d’emplois. A cet égard, le MDES salue et soutient toutes les mesures prises par le Gouvernement pour renforcer le secteur. Nous devons surtout améliorer les offres de formation pour mieux prendre en compte les besoins de l’entreprise.
En résumé, il y a des jeunes sans métier et des métiers sans jeune. Il s’impose également la prise en charge des nouveaux métiers qui émergent et qui offrent d’immenses opportunités de travail. Nous devons, en permanence adapter les filières, le contenu des enseignements et les curriculum pour offrir à nos diplômés, le maximum de chance d’accéder à une activité professionnelle.


Les Termes de Référence

Le Forum du 1er Emploi est devenu l’événement phare en matière d’insertion des jeunes diplômés dans la vie économique.Le Mouvement des Entreprises du SENEGAL- MEDS va, comme chaque année organiser la huitième édition du Forum du 1er Emploi les 06 & 07 décembre 2008, au CESAG.

En effet, il y a prés de 100 000 (cent mille) demandeurs d’emplois qui arrivent chaque année dans le marché du travail. Malgré les efforts remarquables de l’Etat, le chômage des jeunes diplômés reste élevé.

C’est pourquoi, le MEDS a pris l’engagement de contribuer à la lutte contre le chômage des jeunes diplômés. Cet engagement a donné naissance au concept du forum du 1er emploi.

Les sept premières éditions ont permis d’insérer des milliers de jeunes diplômés dans les entreprises.

Ce résultat nous conforte sur la nécessaire pérennisation de cet événement où se rencontrent durant deux jours les demandeurs d’emploi et les entreprises en quête de ressources humaines de qualité.

Notre souhait est de partager cette noble mission avec l’ensemble des acteurs Socio – économiques et politiques du pays.

L’édition de cette année est celle de la continuité et du suivi.

Le Forum du 1er Emploi, un salon aujourd’hui de référence des jeunes compétences sénégalaises, un carrefour unique où se croisent des ressources humaines de qualité, les grandes entreprises, les multinationales et les organismes impliqués dans le développement socio  économique du Sénégal.

Le Forum se présente comme un cadre unique de recrutement, un lien privilégié de rencontres d’échanges sur les opportunités d’emploi au Sénégal

Bymeds2018

7ème Edition Forum Du 1er Emploi

Le Mouvement des Entreprises du SENEGAL- MEDS va, comme chaque année organiser la septième édition du Forum du 1er Emploi les 15 & 16 décembre 2007, au CESAG. Read More

Bymeds2018

6ème Edition Forum Du 1er Emploi

Mot du President :

Au Sénégal, les statistiques ont montré que chaque année, sur les 100 000 demandeurs d’emplois, seuls 25 000 candidats ont la chance d’être retenus, le reste contraint de s’exiler ou de se résigner à un désoeuvrement pour ne pas dire une misère. Read More

Bymeds2018

Les termes de référence

Thème : LES ENJEUX DE LA MODERNISATION DE L’AGRICULTURE !

« Sont réputées agricoles toutes les activités correspondant à la maîtrise et à l’exploitation d’un cycle biologique de caractère végétal ou animal et constituant une ou plusieurs étapes nécessaires au déroulement de ce cycle ainsi que les activités exercées par un exploitant agricole, qui sont dans le prolongement de l’acte de production ou qui ont pour support l’exploitation.

Préambule

Le plus grand défi pour le développement de l’agriculture au Sénégal se trouve au niveau des fausses perceptions des problèmes et des solutions préconisées. Il existe un manque d’informations qui est lié à l’isolement des paysans, à leur éloignement des grands courants d’échanges mondiaux etc.

Au niveau politique, on constate un manque d’informations et de sensibilisation des décideurs. Les bailleurs de fonds, les organisations de l’Etat, les différentes organisations de coopération technique, la plupart des organisations non-gouvernementales et même beaucoup d’organisations paysannes se perdent dans des faux diagnostics et insistent souvent sur des voies qui ont déjà montré leurs limites.

Un autre défi se trouve au niveau des connaissances techniques                 que nécessite une agriculture moderne. Ces connaissances techniques pour l’application d’une agriculture est un effort substantiel que l’Etat doit mener dans un processus plus ou moins à long terme et qui dépendra des conditions environnementales, du niveau d’organisation et de participation des paysans, de la présence d’un appui technique qualifié et des disponibilités financières. L’agriculture exige des ressources financières, surtout au départ. On constate au Sénégal que les besoins en financement pour une agriculture moderne et dynamique, pourvoyeuse d’emplois et de richesse ne sont pas conséquents.

Il y a aussi tous les coûts des investissements pour que les organisations paysannes puissent entrer dans la chaîne de la transformation, de stockage, de transformation et de commercialisation, ainsi que les coûts de formation en gestion, en opération des équipements, en maintenance, etc.  Mobilisation paysanne et accès au foncier.

Enfin, la participation réelle dans la vie et l’orientation des organisations paysannes est très inégale. Bureaucratisme, autoritarisme, discriminations envers les femmes, les jeunes et les catégories sociales les plus pauvres sont des contraintes à surmonter. La question foncière qui repose sur le système ancien n’est plus pertinent. En effet, nous sommes tributaires de la situation héritée de la période coloniale. Aucun régime n’a osé procéder à des réformes agraires en profondeur pour faire bénéficier les paysans de la terre. A cela s’ajoute, un autre mal des temps modernes, la privatisation des terres qui soulève beaucoup de débats et de passion.

Face à tous ces défis, le MEDS dans le cadre de ses Assises Economiques a choisi de débattre ce thème en collaboration avec ses entreprises membres et des démembrements de l’Etat. Ce débat aura pour objectif de définir des pistes de réflexion pour mener au développement de notre agriculture dans sa globalité.

L’objectif général :

L’objectif général visé est de mettre en place un cadre de concertation regroupant l’ensemble des parties prenantes susceptibles d’être impliquées dans la définition d’une démarche dynamique et pertinente de la politique à travers un dialogue franc et ouvert. Il s’agira principalement au sortir de ces assises, d’informer et de sensibiliser fortement les principaux acteurs de la filière agricole sénégalaise, sur les urgences impérieuses et la nécessité de prendre des mesures courageuses et fortes allant dans le sens de rompre définitivement avec les pratiques désuètes et obsolètes qui ont empêchées ce secteur de se développer pleinement.

Les discussions et échanges traiteront aussi des sous thèmes tels que:

–        Quelle Agriculture pour notre pays ?

–        Les opportunités de l’Agro-business.

Les débats porteront entre autres sur les problématiques d’actualité.  Il s’agira de déceler les points forts et les points faibles des différentes politiques agricoles déjà menées (critique du plan REVA, de la GOANA, quels enseignements majeurs en tirer, etc..) ; Quelle démarche adopter pour développer la production agricole et quelle stratégie mettre en œuvre pour une meilleure diffusion des produits agricoles; Comment financer les projets agricoles ? Etc. …

Les résultats attendus :

Ces échanges devront permettre au Mouvement des Entreprises du SENEGAL – MEDS de proposer à ses membres des opportunités d’affaires dans l’agriculture. Le MEDS pourra aussi produire un document de référence comme contribution du secteur privé à l’élaboration d’un politique agricole adaptée.

Méthodologie

Le thème sera introduit par des experts et suivi de débats et d’échanges.

Un rapport contenant les teneurs de discussions et les conclusions sera élaboré au terme des assises économiques

Bymeds2018

Discours de Mr Mbagnick DIOP Président du Mouvement des Entreprises du SENEGAL – MEDS

  • Monsieur le Ministre de l’Agriculture,
  • Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur,
  • Madame le Ministre Conseiller auprès de Monsieur le Président de la République,
  • Messieurs les Directeurs de Cabinets,
  • Excellence Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs,
  • Mesdames, Messieurs les Présidents des Organisations Patronales et Professionnelles,
  • Mesdames, Messieurs les Secrétaires Généraux des Organisations Syndicales,
  • Mesdames, Messieurs les Directeurs Généraux et Nationaux,
  • Mesdames, Messieurs les Membres du Bureau Exécutif et du Conseil d’Administration du MEDS,
  • Mesdames, Messieurs les membres du MEDS
  • Chers Invités et participants,

Read More