Archive mensuelle août 2020

ParMEDS

La CCIAD rencontre le MEDS: les coulisses d’une audience

Le président de la Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD) Abdoulaye Sow, a présenté, lors d’une rencontre tenue, hier mardi, entre le Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS), la feuille de route de la CCIAD. L’Institution consulaire a dévoilé ses orientations et le calendrier des réformes économiques qu’elle souhaite engager avec le secteur privé. (En images)

Une délégation de la Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD), emmenée par son président Abdoulaye Sow, a rendu visite, hier mardi, au Meds, à son siège. Une visite qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la relation économique de la Cciad avec le secteur privé.

A l’entame de ses propos, Mbagnick Diop, Président du Mouvement des Entreprises du Sénégal s’est d’abord réjoui de la visite de la délégation de la Cciad «pour échanger avec le Meds, sur des questions d’intérêt commun

« Mon plaisir est d’autant plus grand qu’il s’agit de la première rencontre officielle entre la CCIAD et le MEDS depuis l’installation de la nouvelle direction de la Chambre de commerce de Dakar », se félicite Mr. Diop.

En effet, pour le Président du Meds, « la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar constitue pour nous, un outil irremplaçable de promotion économique, une institution privilégiée de partenariat inter-entreprises et un espace efficace de coopération et de dialogue entre acteurs économiques. » Il a rassuré la délégation de la CCIAD, soutenant que le MEDS et lui-même accordent un intérêt particulièrement élevé aux activités de la Chambre consulaire. Mieux, le patron du MEDS a réaffirmé son engagement et celui de l’organisation aux côtés de ladite Chambre pour la réalisation de toutes ses missions.

Un membre du MEDS coopté à la CCIAD

Dans la foulée, Mbagnick Diop s’est félicité de la cooptation d’un des membres du MEDS comme personne-ressource, pour collaborer avec les instances de la CCIAD. Déclamant sa reconnaissance, il a réitéré l’engagement du Meds et son soutien au président de la CCIAD, afin de faire de son magistère un grand moment de renouveau et de réussite de notre chambre consulaire. Sans lui tresser des lauriers, le Président du MEDS renseigne que depuis l’avènement d’Abdoulaye Sow, à la tête de l’institution consulaire, il a suscité beaucoup d’espoir. « Votre ouverture d’esprit, votre style de management, votre caractère de rassembleur et votre démarche inclusive nous rassurent », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : «vous avez insufflé un dynamisme nouveau à la CCIAD et nous sentons dès à présent, les lignes bouger. »

Pourquoi la CCIAD a réservé sa première visite au MEDS

Dans son intervention, le président de la Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD) Abdoulaye Sow, n’a pas tari d’éloges à l’endroit du président du Meds. « A la CCIAD à travers vos conseils avisés et vos appels constats à la sérénité nous a permis de retrouver une stabilité institutionnelle et, d’impulser une nouvelle dynamique à nos activités afin de faire jouer à la CCIAD pleinement son rôle de chambre leader au service du développement des entreprises », reconnait-il, sans ambages. « Aussi, ce n’est pas un hasard si nous avons débuté notre calendrier de rencontres avec les organisations du secteur privé les plus significatives par le MEDS », poursuit-il.

La raison ? Le président Sow est assuré que lui et sa délégation aura une oreille attentive et un soutien efficace de la part du MEDS.

Quid de la collaboration de la CCIAD avec le secteur privé ? « Notre stratégie est de privilégier la concertation avec l’ensemble des organisations professionnelles pour faire du secteur privé un acteur essentiel de la relance économique. C’est certainement la meilleure voie pour réussir un diagnostic sans complaisance de la situation en vue de trouver des solutions pertinentes aux difficultés de nos entreprises », a-t-il expliqué aux membres du MEDS.

Vers un accord de partenariat entre le MEDS et la CCIAD

« Le potentiel est là, chacune de nos organisations abat un travail de qualité mais le leadership demeure éclaté. C’est pourquoi, j’invite tout le monde au dialogue et à la concertation pour que le secteur privé sénégalais soit davantage un partenaire crédible face à l’Etat et aux investisseurs étrangers », plaide-t-il. Il s’est épanché sur l’économie nationale durement frappée par la pandémie de la Covid-19. «L’économie est aujourd’hui à la croisée des chemins, l’ensemble des efforts consentis ces derniers années par les entreprises et, qui se sont traduits par une croissance régulière de notre PIB sont menacés », a-t-il constaté. Idem pour les lueurs d’espoir pour une exploitation rapide de nos importantes ressources en pétroles et gaz s’éloignent.

Face à la conjecture internationale qui s’annonce difficile dans cette phase post Covid-19, Abdoulaye Sow est d’avis que la situation exige donc un secteur privé fort, uni et solidaire. Il propose, en rapport avec l’Etat, « de préparer de manière efficace un plan de relance à même de remettre le Sénégal sur une nouvelle trajectoire vers l’émergence.

Et la CCIAD compte sur l’engagement et le soutien du MEDS pour l’aider dans cette voie.

La rencontre s’est terminée sur une note d’espoir. Le MEDS et la CCIAD, dans le cadre de l’approfondissement de leurs relations, de collaboration, prévoient de conclure un accord de partenariat entre les deux institutions.