Les termes de référence

Bymeds2018

Les termes de référence

Thème : LES ENJEUX DE LA MODERNISATION DE L’AGRICULTURE !

« Sont réputées agricoles toutes les activités correspondant à la maîtrise et à l’exploitation d’un cycle biologique de caractère végétal ou animal et constituant une ou plusieurs étapes nécessaires au déroulement de ce cycle ainsi que les activités exercées par un exploitant agricole, qui sont dans le prolongement de l’acte de production ou qui ont pour support l’exploitation.

Préambule

Le plus grand défi pour le développement de l’agriculture au Sénégal se trouve au niveau des fausses perceptions des problèmes et des solutions préconisées. Il existe un manque d’informations qui est lié à l’isolement des paysans, à leur éloignement des grands courants d’échanges mondiaux etc.

Au niveau politique, on constate un manque d’informations et de sensibilisation des décideurs. Les bailleurs de fonds, les organisations de l’Etat, les différentes organisations de coopération technique, la plupart des organisations non-gouvernementales et même beaucoup d’organisations paysannes se perdent dans des faux diagnostics et insistent souvent sur des voies qui ont déjà montré leurs limites.

Un autre défi se trouve au niveau des connaissances techniques                 que nécessite une agriculture moderne. Ces connaissances techniques pour l’application d’une agriculture est un effort substantiel que l’Etat doit mener dans un processus plus ou moins à long terme et qui dépendra des conditions environnementales, du niveau d’organisation et de participation des paysans, de la présence d’un appui technique qualifié et des disponibilités financières. L’agriculture exige des ressources financières, surtout au départ. On constate au Sénégal que les besoins en financement pour une agriculture moderne et dynamique, pourvoyeuse d’emplois et de richesse ne sont pas conséquents.

Il y a aussi tous les coûts des investissements pour que les organisations paysannes puissent entrer dans la chaîne de la transformation, de stockage, de transformation et de commercialisation, ainsi que les coûts de formation en gestion, en opération des équipements, en maintenance, etc.  Mobilisation paysanne et accès au foncier.

Enfin, la participation réelle dans la vie et l’orientation des organisations paysannes est très inégale. Bureaucratisme, autoritarisme, discriminations envers les femmes, les jeunes et les catégories sociales les plus pauvres sont des contraintes à surmonter. La question foncière qui repose sur le système ancien n’est plus pertinent. En effet, nous sommes tributaires de la situation héritée de la période coloniale. Aucun régime n’a osé procéder à des réformes agraires en profondeur pour faire bénéficier les paysans de la terre. A cela s’ajoute, un autre mal des temps modernes, la privatisation des terres qui soulève beaucoup de débats et de passion.

Face à tous ces défis, le MEDS dans le cadre de ses Assises Economiques a choisi de débattre ce thème en collaboration avec ses entreprises membres et des démembrements de l’Etat. Ce débat aura pour objectif de définir des pistes de réflexion pour mener au développement de notre agriculture dans sa globalité.

L’objectif général :

L’objectif général visé est de mettre en place un cadre de concertation regroupant l’ensemble des parties prenantes susceptibles d’être impliquées dans la définition d’une démarche dynamique et pertinente de la politique à travers un dialogue franc et ouvert. Il s’agira principalement au sortir de ces assises, d’informer et de sensibiliser fortement les principaux acteurs de la filière agricole sénégalaise, sur les urgences impérieuses et la nécessité de prendre des mesures courageuses et fortes allant dans le sens de rompre définitivement avec les pratiques désuètes et obsolètes qui ont empêchées ce secteur de se développer pleinement.

Les discussions et échanges traiteront aussi des sous thèmes tels que:

–        Quelle Agriculture pour notre pays ?

–        Les opportunités de l’Agro-business.

Les débats porteront entre autres sur les problématiques d’actualité.  Il s’agira de déceler les points forts et les points faibles des différentes politiques agricoles déjà menées (critique du plan REVA, de la GOANA, quels enseignements majeurs en tirer, etc..) ; Quelle démarche adopter pour développer la production agricole et quelle stratégie mettre en œuvre pour une meilleure diffusion des produits agricoles; Comment financer les projets agricoles ? Etc. …

Les résultats attendus :

Ces échanges devront permettre au Mouvement des Entreprises du SENEGAL – MEDS de proposer à ses membres des opportunités d’affaires dans l’agriculture. Le MEDS pourra aussi produire un document de référence comme contribution du secteur privé à l’élaboration d’un politique agricole adaptée.

Méthodologie

Le thème sera introduit par des experts et suivi de débats et d’échanges.

Un rapport contenant les teneurs de discussions et les conclusions sera élaboré au terme des assises économiques

About the author

meds2018 administrator

Leave a Reply

%d bloggers like this: