Les Termes de Référence

Bymeds2018

Les Termes de Référence

THEME : QUEL AVENIR POUR LE PATRONAT DU SENEGAL ?

I.      CONTEXTE

La mondialisation a bouleverse complètement tous les repères sociétaux et organisationnels des entreprises. La concurrence est devenue mondiale, des centres de décisions et de production sont externalisés. L’entreprise actuelle est devenue directement ou indirectement locale et globale à la fois.

Devant cette nouvelle dimension des affaires, l’entreprise est devenue synonyme de stratégie et d’alliance pour survivre et croître.

Ainsi, tous les grands pays du monde protègent leurs industries primaires, secondaires et tertiaires, autour d’un dispositif national d’intelligence économique ou de sécurité économique.

Par ailleurs, les patronats, en partenariat avec l’Etat et la société civile s’organisent autour d’axes majeurs pour soutenir l’économie et lui permettre de résister aux différents assauts des concurrents.

Ainsi l’Etat en tant qu’acteur du dispositif, doit légiférer, de sorte à protéger  l’entreprise locale afin de lui éviter d’être phagocyté par les capitaux flottants.

L’entreprise, de son côté, doit alléger les pesanteurs pour investir, préserver et créer des emplois ; elle doit s’ouvrir aux partenaires étrangers, pour co-investir sur une base gagnant-gagnant (Win Win).

La société civile, qui est un maillon important du dispositif, doit jouer son rôle de régulateur social pour promouvoir  le dialogue, la paix sociale, le civisme et le patriotisme économique.

II.      JUSTIFICATIONS

Actuellement, sur le champ économique Sénégalais évoluent plusieurs organisations professionnelles patronales. Chacune de ces Organisations se réclame d’une certaine spécificité et représente une frange du patronat sénégalais. Toutefois, cette multitude  d’organisations contribue à la dispersion des forces et influe négativement sur l’action  des Chefs d’Entreprises et leur efficacité. Elle brouille surtout la lisibilité de l’espace économique et affaiblit la  position du patronat devant ses différents interlocuteurs.

La nouvelle tendance dans ce contexte de guerre économique mondiale, est de faire un bloc afin d’harmoniser la défense des intérêts nationaux et régionaux.

C’est pour  cette raison que le Mouvement des Entreprises du SENEGAL  -MEDS-, a décidé cette année, dans le cadre de ses assises économiques, d’offrir un cadre de réflexions et d’échanges sur la situation actuelle du patronat sénégalais, sa dynamique et ses perspectives. Autour d’un débat sur le thème « Quel Avenir pour le Patronat du SENEGAL ?».

III-  OBJECTIFS GENERAUX

Les assises doivent être une opportunité pour procéder à une analyse objective de la situation des Organisations Professionnelles Patronales. Cette analyse devra permettre d’analyser nos forces et faiblesses et de dégager les perspectives qui s’offrent à nous. En particulier, nous devons examiner notre place sur l’échiquier économique national et notre degré d’implication dans les définitions des politiques.

Nous devons étudier, sans préjugé, les conséquences de la dispersion actuelle du patronat sur notre statut face au Gouvernement et aux partenaires.

A l’issue de cet exercice, les assises devront formuler des recommandations consensuelles et dresser des perspectives pour les organisations patronales nationales.

Ces recommandations devront viser à créer les conditions d’une meilleure implication du secteur privé dans l’élaboration et la mise en œuvre de toutes les politiques économiques nationales.

Ainsi, les opérateurs économiques sénégalais pourront jouer leur véritable rôle et retrouver une place à la mesure de leur importance.

IV- METHODOLOGIE

Tous les responsables d’organisations patronales sont invités à prendre part aux assises économiques.

Ainsi, chacun d’entre eux, partant de la  spécificité de sa structure et sa propre expérience, fera une communication.

Cette communication devra être  conduite autour des axes suivants :

  • analyse de la situation actuelle : forces et faiblesses
  • suggestions pour rendre le partenariat plus opérationnel  et son action plus efficace
  • rôle du secteur privé pour une économie nationale maîtrisée au service du développement.

V- RESULTATS ATTENDUS

Les résultats attendus sont :

  • une meilleure organisation du patronat sénégalais
  • une meilleure  préparation des discussions avec l’Etat
  • une meilleure préparation des négociations avec les travailleurs
  • une meilleure harmonisation des positions des Organisations Professionnelles Patronales face aux multiples défis économiques
  • une définition d’un cadre consensuel de concertation des responsables des différentes Organisations Patronales
  • une plus grande implication du secteur privé national dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques économiques nationales
  • une meilleure prise en compte des préoccupations du secteur privé dans les politiques publiques et les négociations  autour des conventions nationales et internationales.
  • Mise en place d’un dispositif national d’intelligence Economique et Stratégique ou de Sécurité Economique

About the author

meds2018 administrator

Leave a Reply

%d bloggers like this: