Discour de M. Mbagnick DIOP – Président MEDS

Bymeds2018

Discour de M. Mbagnick DIOP – Président MEDS

Monsieur le Premier Ministre

–         Mesdames, Messieurs, les Ministres

–         Mesdames, Messieurs les Représentants du Corps Diplomatique et des Organisations Internationales

–         Mesdames, Messieurs les Présidents d’Organisations Professionnelles et Patronales

–         Mesdames, Messieurs les Directeurs Généraux

–         Mesdames, Messieurs les chefs d’entreprises

–         Mesdames, Messieurs les Membres du MEDS

–         Mesdames, Messieurs

–         Chers invités,

C’est pour moi un grand plaisir de vous accueillir, ce matin,    à l’occasion des assises économiques et de la 7e Assemblée Générale annuelle du Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS).

Mon plaisir est d’autant plus grand que, dans cette salle, je vois tous mes amis, nos partenaires qui ont contribué à faire du MEDS ce qu’il est aujourd’hui, c’est-à-dire un Mouvement dynamique, crédible et efficace dans l’action.

Je voudrais vous en remercier tous et vous exprimer notre gratitude et notre reconnaissance pour votre appui, votre soutien constant.

Mesdames, Messieurs

Voilà tout juste sept (07) ans, était porté sur les fonds baptismaux le Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS), Organisation Patronale regroupant essentiellement des PME et des PMI dont  la devise est «  MEDS, le pari de l’action ».

Sept années d’existence pendant lesquelles le MEDS a atteint  la maturité pour se hisser au rang  des Organisations Professionnelles les plus représentatives et marquer de son empreinte l’espace économique sénégalais.

Dès sa naissance, le MEDS dont l’objectif principal est  de promouvoir l’investissement privé et le développement des PME / PMI, s’est révélé comme un mouvement de rupture et d’innovation :

–         rupture et innovation dans la philosophie

–         rupture et innovation dans la vision

–         rupture et innovation dans l’action.

Il s’est également imposé comme une force de propositions et d’initiatives.

En effet, l’ambition de notre mouvement est de densifier le réseau des PME / PMI de notre pays par la promotion de l’entreprenariat et la mobilisation du potentiel national d’investissement vers  les secteurs productifs et ceux à forte valeur ajoutée.

Notre projet, c’est de faire de notre pays un vaste champ où prospère l’initiative privée. Cette option découle de notre conviction selon laquelle en dehors de l’entreprise, point de développement.

C’est pourquoi, le Mouvement des Entreprises du Sénégal attache une grande importance au développement de la culture entreprenariale dans notre pays  et à la promotion de l’esprit d’entreprise.

Notre grande ambition, c’est de produire l’homme d’affaires du XXIe siècle qui, à partir d’une vision partagée avec les pouvoirs publics, pourra propulser notre pays au rang des économies les plus performantes.

Toutefois,  la réalisation de cette perspective, reste tributaire de l’existence de mécanismes financiers adaptés aux besoins d’investissements spécifiques de la PME/PMI.

Mesdames, Messieurs

Le crédit reste cher dans notre pays en pleine mutation qui dispose d’opérateurs économiques entreprenants dans tous les secteurs.

Cette situation est d’autant plus paradoxale que notre zone est sur- liquide avec un excès de ressources qui ne réduit pas pour autant les taux d’intérêt et ne profite pas aux entreprises.

A cet égard, il convient  de noter que le crédit à moyen  et long termes qui finance l’investissement, secteur de croissance économique, ne représente à peine, que le tiers (1/3) des crédits distribués par les banques.

Cette situation est à corriger en rétablissant la confiance entre tous les acteurs du développement et en renforçant le partenariat entre les banques et les entreprises.

Il nous faut rechercher une synergie, voire une complicité dans l’intérêt bien compris de tous  afin d’accroître l’investissement et créer des richesses et de l’emploi.

Il s’agit là d’un défi majeur pour le Sénégal qui s’est résolument engagé dans une Stratégie de Croissance Accélérée (SCA) de l’Economie qui s’appuie sur la promotion du secteur privé et qui doit être accompagnée impérativement par le secteur financier national.

Cette problématique étant une préoccupation majeure pour le MEDS, notre Mouvement a organisé une mobilisation autour de la question pour obtenir la création d’une banque spécifiquement dédiée aux PME.

Nous sommes aujourd’hui heureux d’apprendre que notre action a porté ses fruits avec la création prochaine d’une banque de développement des PME (BPPME).

Le MEDS accorde également une grande importance à la prospective pour mieux anticiper sur les événements.

C’est ainsi, que nous avons instauré les « Universités d’Eté » du MEDS dont l’objectif est de discuter pour mieux  saisir les éléments qui structurent la nouvelle économie et les relations entre le travail et le capital.

Cet exercice a permis de mieux cerner les nouveaux paradigmes de l’économie mondiale dans laquelle s’insère l’économie sénégalaise.

Par ailleurs, dans son plan d’action 2007 – 2010, le MEDS a inscrit des activités majeures. Il s’agit de :

–         l’ouverture d’antennes régionales pour mieux prendre en compte les besoins multiformes des entrepreneurs installés hors de Dakar

–         l’ouverture d’une académie de l’entreprise qui comprend :

  • une pépinière d’entreprise
  • un centre de formation et de perfectionnement  équipé des technologies de dernière génération
  • un centre de gestion et d’encadrement d’entreprises

–         de l’organisation d’un forum des nouveaux métiers

Au total, nous pouvons affirmer que dans tous les compartiments de la vie de l’entreprise, le MEDS a mené des actions innovantes pour briser les tabous, bousculer les vielles certitudes et ouvrir de nouveaux espaces d’expériences en vue de faire « bouger les choses ».

Mesdames, Messieurs

Concernant ses relations avec les pouvoirs publics, le MEDS appuie fortement la Stratégie de Croissance Accélérée (SCA) adoptée par le Gouvernement et qui confère aux opérateurs privés et à l’entreprise, un rôle central dans la réalisation de l’objectif de croissance à deux (2) chiffres.

Comme il l’a toujours fait, le MEDS jouera le rôle qui est le sien pour l’avènement d’un Sénégal émergent à l’horizon 2015.

Nous continuerons également de participer à toutes les concertations avec le gouvernement afin de défendre l’entreprise et de trouver des solutions aux obstacles qui peuvent freiner ou ralentir le rythme et le volume  des investissements au Sénégal.

A cet égard, nous nous réjouissons de l’ouverture, par  le Gouvernement, d’espaces de dialogue et de concertation comme le Conseil Présidentiel de l’Investissement dont les décisions ont largement contribué à améliorer l’environnement des Affaires.

Nous appuyons également les mesures prises pour encourager le Partenariat – Public – Privé (PPP), cette technique qui permet au secteur privé d’avoir de nouveaux espaces d’intervention.

Enfin, nous encourageons  toutes les initiatives de l’Etat qui vont dans le sens de l’allégement des charges des entreprises et de l’amélioration de la compétitivité.

Dans ce cadre, nous saluons la décision du Président de la République d’amener à 25% l’Impôt sur les sociétés (IS).

Nous saluons également la mise en place du fonds de mise à niveau et du Fonds à Frais Partagés qui constitue des instruments efficaces de soutien et d’accompagnement des entreprises.

Mesdames, Messieurs

Si je ne me suis pas attardé sur le bilan du MEDS, c’est parce qu’un rapport d’activités vous sera présenté l’après midi.

A cette occasion, vous aurez l’opportunité d’apprécier  les réalisations du MEDS depuis notre dernière Assemblée Générale, tenue dans cette salle, au mois d’avril 2006.

Avant de terminer, je voudrais remercier et renouveler ma reconnaissance au Premier Ministre dont la présence, dans cette salle à nos côtés, est pour nous une source d’inspiration intarissable et un motif d’encouragement sans égal.

Nos remerciements vont à tous les membres du Gouvernement présents  qui ont tenu à honorer de leur présence   notre Assemblée Générale.

Mes remerciements s’adressent, par ailleurs, à nos représentants à l’extérieur qui ont fait le déplacement sur Dakar et à tous ceux qui ont répondu à notre invitation pour nous apporter  leur soutien.

Je remercie également les membres du MEDS pour leur abnégation et leur engagement sans lesquels notre Mouvement n’aurait pas parcouru un si long chemin en si peu de temps.

Ensemble nous relèverons le Pari de l’Action.

Je vous remercie tous, amis et sympathisants.

Merci de votre attention

About the author

meds2018 administrator

Leave a Reply

%d bloggers like this: