Discour de M. Adjibou SOUMARE – Premier Ministre

Bymeds2018

Discour de M. Adjibou SOUMARE – Premier Ministre

  • Mesdames, Messieurs les Ministres
  • Mesdames, Messieurs les Représentants du Corps diplomatique et des Institutions internationales
  • Monsieur le Président du Mouvement des Entreprises du SENEGAL,
  • Mesdames, Messieurs les Présidents des Organisations Professionnelles et Patronales
  • Mesdames, Messieurs les Directeurs Généraux et Directeurs Nationaux
  • Mesdames, Messieurs les Chefs d’Entreprises
  • Mesdames, Messieurs les Membres du MEDS
  • Chers Invités,

Je voudrais vous dire, tout d’abord, le plaisir que j’éprouve en me retrouvant, à nouveau, parmi vous, ce matin, pour présider la 9e édition de l’Assemblée Générale du Mouvement des Entreprises du SENEGAL (MEDS).

Mon plaisir est d’autant plus grand qu’il s’agit aujourd’hui de rencontrer le monde de l’entreprise qui joue un rôle prééminent  dans le développement économique et social.

 

En effet, par conviction et par expérience, j’ai toujours considéré le secteur privé et l’entreprise comme étant les moteurs du développement de toute nation.

L’existence d’un secteur privé fort, inventif, dynamique a constitué partout le principal vecteur des investissements et le socle de la création de richesses.

La génération massive d’emplois rémunérateurs, condition sine qua non de la victoire sur la pauvreté, n’est possible qu’avec la présence et l’engagement d’opérateurs économiques compétents, résolument tournés vers la modernité et maîtrisant les nouveaux outils de gestion et de management.

A cet égard, le Gouvernement a un rôle important à jouer pour créer les conditions idéales de l’émancipation de l’appareil de production et de services de notre pays.

Ce rôle est devenu aujourd’hui plus crucial et doit être plus efficace, car, comme vous le savez tous, depuis quelques mois, l’économie mondiale connaît des turbulences profondes dûes à une triple crise alimentaire, énergétique et économique, jamais égalée dans le passé, par sa soudaineté, sa profondeur et sa rapidité de propagation.

Cette crise n’a épargné aucun pays ; elle a eu des conséquences désastreuses sur l’économie planétaire ; elle a provoqué des faillites d’entreprises et des fermetures d’usines ; elle a détruit des millions de postes de travail et précarisé la vie des ménages.

De par son ampleur et ses effets, la crise actuelle peut être comparable à celle de 1929 qui avait ruiné l’économie mondiale.

Toutefois, pour cette présente dépression, la vigueur de la réaction des Gouvernements et la mise à contribution massive     des fonds publics en ont atténué les effets.

Mesdames, Messieurs les Ministres

Mesdames, Messieurs

Dés l’apparition des premiers signes de la crise alimentaire consécutive à la chute de la production agricole mondiale et au renchérissement des prix des céréales, le Gouvernement du SENEGAL a pris des mesures hardies de subvention des denrées de première nécessité et a renoncé à certaines taxes. Ces efforts de l’Etat ont permis de soutenir le pouvoir d’achat des populations.

Quant à la crise énergétique qui est celle qui affecte le plus négativement les activités de l’entreprise, l’Etat s’emploie à y trouver des solutions durables.

Aussi, voudrais- je souligner les sacrifices consentis par l’Etat pour renouveler le parc de production de la SENELEC et augmenter sa puissance.

Aujourd’hui, la SENELEC dispose de centrales modernes qui vont couvrir bientôt nos besoins en énergie électrique. Ainsi,  nos entreprises pourront fonctionner dans des conditions optimales.

Pour ce qui est de la Société Africaine de Raffinage (SAR), ’Etat a procédé à sa recapitalisation et a augmenté sa capacité de production.

Très bientôt, la SAR sera en mesure de répondre à nos besoins en hydrocarbures.

Ces actions ont coûté au Trésor Public des centaines de milliards de francs CFA mais aujourd’hui, nous pouvons être optimistes quant à l’avenir énergétique de notre pays.

Mesdames, Messieurs

Sur le registre de la crise financière et économique, nous pouvons dire que les observateurs et analystes les plus avertis prédisent que la récession se poursuivra au cours de l’année 2009 et que notre Continent, l’Afrique, commencera à en subir les contre coups.

Face à cette perspective, le Gouvernement du SENEGAL reste vigilant et mettra tout en œuvre pour soutenir les entreprises.

Nous renforcerons le dispositif d’appui au secteur productif et nous arrêterons les mesures appropriées en vue de renforcer l’efficacité des mécanismes d’appui au secteur privé national.

Nous sommes en situation de veille et les Chefs d’entreprises peuvent compter sur nous pour les accompagner.

Nous serons à leurs côtés pour leur permettre de faire face victorieusement aux obstacles engendrés par la crise.

Dans ce cadre, Mesdames, Messieurs, vous devinez, naturellement, tout l’intérêt que je porte à vos assises économiques qui vont s’ouvrir, tout à l’heure, sur le thème : « Face à la crise financière et économique internationale, quelle solution pour le SENEGAL ?»

Le  choix de ce thème me réconforte. Il est l’expression de la conscience que vous avez de votre rôle et de votre place dans l’économie nationale.

J’exprime l’espoir que de vos débats, sortiront des suggestions pertinentes dont la mise  en œuvre  nous permettra de maintenir la santé de notre économie.

Ayons foi en nous et aucun défi ne nous sera insurmontable.

Mesdames, Messieurs

Avant de terminer, je voudrais vous réaffirmer l’engagement de l’Etat pour vous apporter son soutien afin que vous occupiez pleinement la place qui est la vôtre dans l’économie nationale.

Il me reste maintenant à féliciter le MEDS et son Président Mbagnick DIOP qui, de manière constante, font preuve d’imagination pour trouver des solutions  aux nombreux questionnements de notre économie. Le MEDS dont je suis les activités s’est positionné comme une organisation porteur d’espérances, ayant une grande capacité d’anticipation et un formidable dynamisme.

Nous vous encourageons à poursuivre vos efforts qui constituent un gage de succès pour l’économie de notre pays.

Sur ces mots, je déclare ouvertes les Assises et la 9ème Assemblée Générale du Mouvement des Entreprises du Sénégal – MEDS.

Je vous remercie de votre aimable attention

About the author

meds2018 administrator

Leave a Reply

%d bloggers like this: