ASSISES ECONOMIQUES DU MOUVEMENT  DES ENTREPRISES DU SENEGAL SUR LE THEME:« QUEL AVENIR POUR LE PATRONAT DU SENEGAL ? »

Bymeds2018

ASSISES ECONOMIQUES DU MOUVEMENT  DES ENTREPRISES DU SENEGAL SUR LE THEME:« QUEL AVENIR POUR LE PATRONAT DU SENEGAL ? »

ASSISES ECONOMIQUES DU MOUVEMENT  DES ENTREPRISES DU SENEGAL

SUR LE THEME:« QUEL AVENIR POUR LE PATRONAT DU SENEGAL ? »

I- SYNTHESE DES TRAVAUX

Le 19 avril 2008, le Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS) a organisé,  au Méridien Président, sous la présidence  de Monsieur Cheikh Hadjibou SOUMARE, Premier Ministre de la République, la 8éme session de son Assemblée Générale suivie des ses assises économiques  sur le thème : « Quel Avenir pour le Patronat du Sénégal ?».

A cette rencontre, ont pris part plusieurs ministres et hautes personnalités du Pays.

Intervenant le premier, Monsieur Mbagnick DIOP, Président du MEDS, a souhaité la bienvenue à tous les participants et a remercié Monsieur le Premier Ministre d’avoir bien voulu honorer de sa présence  à la cérémonie officielle d’ouverture.

Dans son propos, Monsieur DIOP a expliqué le contexte et les raisons qui justifient le choix, par le MEDS, du thème des assises économiques « Quel avenir pour le patronat du Sénégal ? ».

IL a exprimé ses attentes et invité toutes les organisations professionnelles à se retrouver autour de l’entreprise qui est le patrimoine commun de tous les opérateurs économiques.

Le Président du MEDS a enfin remercié le Chef de l’Etat et le Gouvernement pour toutes les mesures qui ont été arrêtées afin d’améliorer l’environnement des affaires au Sénégal.

A la suite du Président du MEDS, les représentants des autres  organisations professionnelles  ont, tour à tour, pris la parole pour soutenir l’initiative du MEDS et exprimé  leur adhésion à l’idée de mise en place d’un cadre de concertations entre toutes les composantes du patronat sénégalais. Ils ont tous insisté sur l’exigence d’un patronat fort  et crédible afin d’influer sur les décisions a caractère économique qui interpellent le secteur privé national.

  • Sur ce chapitre, ont pris la parole :
  • Monsieur Baïdy AGNE, Président du Conseil National du Patronat (CNP)
  • Monsieur Ahmed Fall BRAYA, Représentant  de la Coordination Patronale du Sénégal (CPDS) qui regroupe la CNES, l’UNACOIS et le GES.
  • Monsieur Modou MBOUP, Secrétaire Général du MEDS

Enfin, Monsieur le Premier Ministre a délivré un important message.

Dans son allocution, Monsieur le Premier Ministre a insisté sur la philosophie qui sous tend la politique économique  du Gouvernement et le rôle dévolu au secteur privé, moteur du développement, dans la croissance économique.

Il a passé en revue l’ensemble des dispositions prises par l’Etat pour promouvoir l’entreprise et améliorer l’environnement des affaires en vue d’attirer les investissements.

Il a rassuré que le Gouvernement continuera dans cette direction afin de positionner le Sénégal dans le TOP 10 africain du classement « Doing Business».

Enfin, le Premier Ministre a invité le secteur privé à profiter des réformes entreprises par le Gouvernement pour davantage occuper sa place dans l’espace de création  des richesses et des emplois rémunérateurs.

Le Premier Ministre a terminé son propos en félicitant le MEDS pour ses nombreuses  initiatives.

II- ASSISES ECONOMIQUES

Après la cérémonie officielle d’ouverture, les participants se sont retrouvés  pour débattre du thème des assises « Quel Avenir pour le Patronat du Sénégal ?».

Autour de la table, étaient présents les représentants de toutes les organisations professionnelles patronales et plusieurs chefs d’entreprises.

Pour camper le débat, Monsieur Youssoupha WADE, Président du Comité National du Dialogue Social (CNDS), a fait un rappel historique du Mouvement Patronal Sénégalais.

Il a décrit les différentes phases d’évolution qui ont abouti à l’éclatement de ce Mouvement.

En effet, aujourd’hui, le secteur privé est représenté par différentes organisations. Nous pouvons en citer :

  • le Conseil Nation du Patronat du Sénégal (CNP)
  • la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (CNES)
  • le Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS)
  • l’Union Nationale des commerçants et Industriels du Sénégal (UNACOIS)
  • le Groupement Economique du Sénégal (GES), etc.…

Au cours des débats, chaque organisation professionnelle a décliné sa philosophie et ses spécificités.

Tout en reconnaissant leurs différences, les chefs d’entreprises n’en ont pas moins reconnu l’existence de plages de convergences qui peuvent constituer le socle d’une unité d’action autour de certaines questions.

III- CONCLUSIONS

Après de riches échanges, les participants ont abouti à de fortes conclusions consensuelles :

Les participants ont conclu que :

  1. l’existence de plusieurs organisations professionnelles est le résultat de l’évolution historique du Mouvement Patronal Sénégalais.
    1. chaque organisation patronale a sa spécificité et représente une frange du patronat sénégalais dont les intérêts et les préoccupations ne se recoupent pas toujours
    2. néanmoins, toutes les entreprises, pour l’essentiel, vivent les mêmes réalités et font face aux mêmes problèmes
    3. les différences d’approche doivent être transformées en complémentarités au profit de l’entreprise
    4. il est donc indispensable de développer des   valeurs de générosité et d’entraide entré les différentes composantes du patronat.
    5. il est important d’intégrer dans le patronat les différentes organisations de femmes qui sont très dynamiques dans le domaine économique
    6. il est nécessaire de mettre en place un cadre de rencontres, de dialogue et de concertations entre les différentes composantes du patronat, condition sine qua non d’un patronat fort et crédible.
    7. la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) qui est l’organisation faîtière du patronat doit jouer un rôle de premier plan dans la mise en place de ce cadre.

Ainsi, mandat lui a été donné de poursuivre les démarches pour l’avènement d’un cadre permanent de contact et de rencontre de toutes les composantes du patronat.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette recommandation, deux options doivent être étudiées :

a)       amélioration du fonctionnement de la CPDS.

b)     mise en place d’un nouveau cadre consensuel de coordination de l’action patronale.

Les travaux ont été clôturés après l’adoption des conclusions ci – dessus présentées.

 

Le Rapporteur

Modou MBOUP

Secrétaire Général MEDS

About the author

meds2018 administrator

Leave a Reply

%d bloggers like this: